F r i p o u i l l e

J u r a s s i c    p a r c

 Une désagréable rencontre

Ils sont trois petits chatons, nés depuis peu ! Leur mère est malade, c’est avec un biberon taille xxs que je l’ai nourris

Le temps flotte, l’air est humide, je couvre le panier, pour les protéger  et m’apprête à rentrer

Avant même de le voir, mon oreille perçoit le glissement léger, sent son souffle, lentement, mon corps se tourne, reste figé, il est énorme, me regarde, j’ai à peine le temps de me mettre à l’abri, qu’il se jette sur la lourde porte en bois !

J’hurle de frayeur, ses coups résonnent avec un bruit sourd, le bois est solide, elle devrait résister à l’attaque !

Soudain, c’est le grand silence, mes chatons ne miaulent plus, prudemment, je m’avance vers la fenêtre, il est là, tourne sa tête avec lenteur à  droite, puis à gauche, il ne voit pas derrière la vitre, son corps est inerte, lourd…

Je tremble, la panique me paralyse, mon cerveau ne répond plus, il est là le  téléphone, juste appelé, facile …d’abord, une photo, ma main est sans force, j’y arrive…voilà clic clac …

Il n’a pas bougé, patient il attend, devant ma porte, animal préhistorique, d’un autre temps, je pense à Jurassic Parc…c’est drôle !

Ils sont là, bâtons en mains, je ne me souviens plus mes mots, hurlés dans le téléphone !  Ils sont arrivés vite, ils leurs faudra beaucoup de courage pour le déloger de mon paillasson.

C’est fini …ma tête, est vide et le panier aussi, je pleure mes chatons, avalés par ce monstre.

L’horrible Varan

 

F I N

Publié par

catherine-delmaslett

Artiste peintre francaise diplomée de l'ESAG-Pennighen (Académie julian) Habite en Malaisie