Terengganu Malaisie

P a k a

Nous sommes arrivés sur la côte Est de la Malaisie en juillet 2015, trois ans déjà. 
Paka est une petite ville côtière, c’est là que nous avons posé nos valises, et moi mes toiles et mes pinceaux dans une ravissante maison entourée de verdure en bord de mer. 
99% de la population est malaisienne de confession musulmane. 
Un contraste énorme pour mon époux et moi-même, qui avons habité 15 ans au Qatar, aux portes du désert, dans une ville très active peuplée à l’inverse de 90 % d’expatriés.
 
Le Terengganu, état de Malaisie, se situe à l’est de la péninsule. Ses paysages encore sauvages, sont magnifiques !               

     
 
 
Les cascades de Chemerong sont un plaisir pour les yeux, l’eau est limpide et fraîche, très agréable dans ce pays chaud et humide, les Malais y pique-nique le week-end et barbotent à son pied.
Le sommet de la cascade est accessible en quelques heures, avec ou sans guide.    
 
 
 
 
 
La mer, vous tente, l’île de Tenggol au large de Kuala Dungun vient d’être aménagée. Ces fonds marins regorgent de poissons. Juste un tuba et des lunettes suffisent pour les admirer. Les plongeurs expérimentés, peuvent découvrir ses eaux profondes.           
 
 
 
le toit du monde 07
 
 
 

Kuala Dungun au Nord de Paka, jouit d’une baie remarquable, avec de splendides  lever du soleil sur la mer de Chine.
 
C’est à Dungun que je fais mon marché, j’y découvre quantité et variétés de poissons et crustacés. Les fruits et légumes sont cultivés par les maraîchers locaux, vous n’y trouverai que des produits de saison. 

En bord de mer, les paillotes se côtoient, elles proposent une nourriture locale à des prix très raisonnables.
 
 
 

Le batik fait partie de la culture du pays, il diffère du batik indonésien par un style plus épuré et des motifs couvrant de plus grandes surfaces de tissu.                                                                                                                        

 
Nous habitons une maison malaisienne, construite il y a une vingtaine d’années, dans la tradition locale, plafonds et sols en bois sombres, avec un confort presque « moderne ». 
 
 
F I N
 
 
 
 
S I   V I S I T E R   L A   R E G I O N    V O U S    S E D U I T ,   C ‘ E S T    A V E C   P L A I S I R   Q U E    J E    V O U S    O U V R I R A I S    L E S    P O R T E S   D E    M O N    A T E L I E R   .
 

Publié par

catherine-delmaslett

Artiste peintre francaise diplomée de l'ESAG-Pennighen (Académie julian) Habite en Malaisie